You are here
Home > Actu > Belfast et environs

Belfast et environs

Ambiance irlandaise, musique et gastronomie

Avec le Brexit, l’Irlande du nord se pose des questions. Faut il fusionner avec l’Eire? Et rester dans l’Europe. Et conserver l’attrait touristique actuel avec les facilités d’accueil pour les européens. Ce n’est pas une idée de destination qui vient à l’esprit spontanément quand on est en Auvergne ou dans le centre de la France. Le soleil ? Les plages ?  Mais….. malgré tout, il y a d’autres atouts en Irlande du Nord : histoire, paysages, culture et aussi dans l’assiette. Le  pays a d’ailleurs fêté sa gastronomie pendant toute l’année 2016 ! 

  • Bread. – Les Irlandais sont les rois du pain. Ou plutôt des pains. Soda, potatoes, veda, farine complète et autres. Rien ne leurs résiste. Tracey Jeffery, passionnée de gastronomie irlandaise, prête sa cuisine, dans sa ferme typique. Fred, jeune retraité de  70 ans, anime des démonstrations de fabrication de pains. Avec des recettes de sa grand-mère et cuisson sur une crêpière électrique (autrefois c’était la plaque ronde en fonte dans la cheminée) pour du soda bread et du potatoes bread. Et un fermier voisin apporte des œufs de sa ferme, des œufs  de poules qui vivent en liberté pour un petit déjeuner avec beurre, beurre fumé et confitures.
Fred et Tracey Jeffery: brefing avant la réalisation de pains irlandais.
Purée ou plutôt écrasé de pommes de terre et farine .
Mélange à la main. Pas besoin de saladier ou autre récipient.
Etaler la pate.
En place pour la cuisson. Fred utilise une crêpière toute simple...
Et voila, c'est prêt pour la dégustation.
  • Bread-suite. Au marché, dans les foires, on retrouve toutes sortes de pains. Dara O’ Hartghaile a franchi un pas supplémentaire. L’autodidacte est devenu boulanger professionnel. 100% traditionnel : levain, farines de qualités. Et il vend sa production notamment dans son restaurant Ursa Minor, avec quelques gâteaux irréguliers – de forme-  où son épouse Ciara sert du végétarien, grandes tartines, fromage, légumes, fruits secs, etc. ursaminorbakehouse.com
Partie restaurant, partie plantes et fleurs.
Ura Minor : la salle mobilier de récupération. C'est bien pour l'ambiance.
Ici on mange du pain, et des produits bio. Grosses tartines et petites sauces!
... Ou encore des graines, des laitages, des fruits.
Ciara et Dara O’ Hartghaile: avec quelques pâtisseries, maison cela se voit...
Dara O’ Hartghaile dans son local de fabrication de pains avec toutes sortes de pain: levain, farines bio...
  • Petit déjeuner. Ils sont Anglais bien sûr, dans cet hôtel manoir, le Slieve Donard resort and spa, avec black pudding, white pudding, œufs, saucisses, beans, etc. Mais ici, on a fait imprimer le petit livret qui met en avant et montre en photos tous les producteurs locaux, de tous les produits dispersés sur les présentoirs. Pour le porridge aussi, avec une nuance, on conseille de l’agrémenter avec du whiskey buschmill – c’est tout à fait local. J’ai testé. Et c’est confirmé. Je n’aime pas le porridge. www.hastingshotels.com/slieve-donard-resort-and-spa/
Un porridge amélioré
Et hop ca repart!
  • Huitres. – « Le marché démarre, avant c’était considéré comme un produit de luxe. Cela se démocratise. » A une livre pièce (1.3€ environ). Patrice Bonnargent, le Français de Tours, installé ici depuis 20 ans, ostréiculteur un peu par hasard, parle de son métier : « Sinon, je vends mes huitres en France, Vendée, Oléron etc. » Et après l’accueil des visiteurs, il va aller voir un match de l’ASM contre Toulon qu’il a enregistré. Son autre passion.
Elevage d'huitres dans le Nord de l'Irlande.
One pound one oyster. Au marché de Befast.
Patrice Bonnargent: l'huitre un marché prometteur en Irlande.
  • Poissons, crustacées. Le homard est local, même s’il n’y en pas dans tous les restaurants, compter entre 12 et 15 livres (15 et 20 €), selon que vous le prenez en entrée ou en plat principal donc demi ou entier. Servi déjà décortiqué et bien relevé. Que demander de plus ? Et pour les cuisiner, direction la James St. South Cookery School, et son chef Niall McKenna pour apprendre toutes sortes de recettes d’Irlande et d’ailleurs. L’établissement propose un bar/grill, pour ceux qui préfèrent la pratique à l’apprentissage. cookinbelfast.co.uk
Marché de Belfast, le samedi matin: touristes, irlandais et produits de la mer.
Du bar. 8 livres le kilo c'est moins de 10 €....
Du bar. mais aussi tourteau, homad, maquereaux....
Niall McKenna, chef et professeur dans son restaurant dont le 1er étage est une salle de curs toute équipée.
Fricassée de la mer.
Voir recette
  • Bière. Elle est connue, omniprésente dans les pubs et ailleurs. Mais, il n’y a pas que la célébrissime Guinness, Murphy’s ou Kilkenny… On trouve aussi, comme dans nos régions, quelques passionnés, mordus par les détails et l’envie de faire bien et autrement. Les jeunes de Farmageddon mettent au point des bières pour accompagner tout ce que l’on veut. Et les résidus de houblon, malt et autres partent nourrir leurs cochons. Ici, certaines bières sont même parfumées au chocolat.
Bière terroir déclinées en totues sortes de saveurs...
  • Chocolats et gourmandises. – Entre deux rafales, vent et pluie, en sortant du musée du Titanic, allez donc chez Co Couture, une grande passion anime la pétillante Deirdre McCanny qui s’est plongé corps et âme dans les chocolats. Son préféré, les fèves de Madagascar. Et ce n’est pas la seule, les Irlandais ont une vraie passion pour le chocolat qu’ils travaillent de mille façons. Et depuis longtemps. Sir Hans Soane (1660-1753) serait l’inventeur de la recette du chocolat au lait. Un festival « fine food » se déroule chaque année à Killyleagh, dans l’enceinte de son château.  http://cocouture.co.uk/
Deirdre McCanny, CoCouture: une passion le chocolat.
La gourmandise est au sous-sol!
Fèves et tablettes au Hans Sloane Chocolate, Fine Food festival de Killyleagh. Sir Hans Sloane, inventeur de la recette du chocolat au lait!!
  • Pub, musique, ambiance. Là, c’est typique et incontournable. Des pubs, de la bière, des rires et de la musique. Partout. Un petit marché de producteurs locaux et une jeune chanteuse guitariste. Dans le marché de Belfast, samedi matin, c’est ambiance, ambiance. Un groupe et hop, musique et casse-croûte.
  • Titanic et Games of Throne. Le célèbre paquebot a été construit dans les chantiers navals de la capitale de l’Irlande du Nord. Dans la zone portuaire, on trouve un musée, et des studios de cinémas où ont été tournées des scènes de Games of Thrones. Des sites naturels, et sauvages, aux alentours ont aussi servis de décors à la célèbre série. Cela se visite. http://www.ireland.com/en-gb/articles/game-of-thrones-locations/
Le musée Titanic.
Place aveugle et ses murs peints
Murs pour séparer les deux communautés en plein centre ville de Blefast.
Belfast centre-ville
Belfast côté moderne.
  • Légende et Histoire. La chaussée du Géant (Giant’s Causeway) qui « reliait » l’Irlande et L’Ecosse, retrace l’épopée de Finn MacCool pour illustrer ce phénomène qui résulte de l’érosion par la mer d’une ancienne coulée de lave fluide basaltique expulsée à l’ère tertiaire. A cela s’ajoutent les châteaux, les ruines de châteaux et les murs peints de Belfast, signe des luttes protestants-catholiques. Ces murs étaient construits pour séparer physiquement les deux communautés et éviter les batailles rangées. 

https://www.guide-irlande.com/types-de-plats/pains-irlandais/

http://nifoodtours.com/

La côte, du vert et des moutons.
Chaussée des géants
Cjaussée des géants.
Petite crique à Newport
Météo irlandaise.
I am slide content. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Slieve Donard Resort & Spa......

Similar Articles

Laisser un commentaire

Top